Répertoire d’orgue pour le temps de Noël (2015)

Le temps de Noël est très court, et le répertoire surabondant. En plus du répertoire habituel des autres temps liturgiques (issus des chorals ou du chant grégorien), il n’est pas possible de ne pas faire une place substantielle aux Noëls du répertoire populaire.

Noëls

De nombreux compositeurs français des XVIIème et XVIIIème siècle ont abordé le répertoire des Noëls.

Trois d’entre eux méritent une attention particulière :

  • Nicolas LEBEGUE (dans son 3ème livre)
  • Louis-Claude DAQUIN
  • Michel CORRETTE

Bien d’autres peuvent encore être cités : Pierre DANDRIEU, Jean-Nicolas GEOFFROY, Nicolas GIGAULT, André RAISON… et Claude-Bénigne BALBASTRE dont l’écriture est cependant un peu rudimentaire.

Si l’on franchit le milieu du XVIIIème siècle, l’on doit citer :

  • Jean-Jacques BEAUVARLET-CHARPENTIER dont l’écriture post-classique donne à ces Noëls un charme particulier
  • Alexandre-Pierre-François BOËLY, musicien exceptionnel qui a d’une part exploité la veine des Noëls populaires (au travers d’une très intéressante « messe du jour de Noël »), d’autre part écrit un recueil de 14 « Cantiques de Denizot » d’une qualité remarquable.

Alexandre CHAUVET (XIXème siècle) a écrit « 9 Offertoires de caractères gradués pour le Temps de l’Avent et de Noël ».

A la toute fin du XIXème siècle, il est intéressant d’explorer l’œuvre d’Alexandre GUILMANT qui comporte un certain nombre de Noëls.

Au XXème siècle :

  • André FLEURY : recueil de 5 Noëls pour orgue sans pédale
  • Jean LANGLAIS : Noël avec variations (dans les 24 pièces pour orgue ou harmonium).

Jean Langlais a écrit d’autres pièces  qui sortent du cadre des Noëls populaires : « la Nativité » (dans les Poèmes Évangéliques), « Chant des bergers » et « Prière des mages ».

Ne pas citer le cycle de la « Nativité » d’Olivier MESSIAEN serait une faute de goût, mais cette musique nécessite un investissement de travail particulièrement conséquent.

Au répertoire de Noël peut se rattacher aussi celui des « pastorales » : bien sûr, celle de J-S.BACH, mais bien d’autres encore, dont celle de ZIPOLI.

♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪

Le répertoire issu du chant grégorien

Le second livre d’orgue de Guillaume NIVERS est une source très commode de pièces courtes prévues pour alterner avec les hymnes. Pour le temps de Noël, on y trouve : l’hymne de la Nativité à vêpres (Christe redemptor omnium) et à Laudes (A solis ortus cardine), ainsi que celui de la fête des Rois (Hostis herodes impie).

Une hymne de Jehan TITELOUZE suivants se rapporte au temps de Noël : A solis ortus (Laudes de Noël)

Dans la musique du XXème siècle, on trouve par exemple :

  • Jeanne DEMESSIEUX (dans les « 12 préludes de choral »): Adeste Fideles
  • Marcel DUPRE (dans le « Tombeau de Titelouze ») : Jesu redemptor omnium (vêpres de Noël) et A solis ortus cardine (Laudes)
  • André FLEURY : recueil de 5 Noëls pour orgue sans pédale
  • Jean LANGLAIS : Noël avec variations (dans les 24 pièces pour orgue ou harmonium), ainsi qu’un « Chant des Bergers » et une « Prière des Mages »
  • Charles TOURNEMIRE : offices de l’Orgue Mystique (en particulier Noël et Épiphanie)

♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪

Chorals

Il existe plusieurs chorals luthériens se rapportant au temps de Noël :

  • Vom Himmel hoch, da komm ich her
  • Gelobet seist du
  • In dulci jubilo
  • Vom Himmel kam der Engel Schar
  • Puer natus in Bethleem
  • Der Tag der ist so freudenreich
  • Wie schon leuchtet der Morgenstern (isu de l’hymne « A solis ortus cardine“)
  • Christum wir sollen loben schon

En outre, 2 chorals concernent le Nouvel An :

  • Das alte Jahr vergangen ist
  • Helft mir Gottes Güte preisen

♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪

L’ANFOL a publié (automne 2014) une anthologie « Avent-Noël » comportant un répertoire adapté pour ces temps liturgiques.

La revue Préludes de l’ANFOL comporte un nombre important de pièces destinées au temps de Noël (généralement dans les numéros publiés en octobre de chaque année).

(site internet de l’ANFOL : http://www.everyoneweb.fr/anfol